Trampling : sea, sex and run


« Vas-y mon amour, marche moi dessus, je ne suis qu’un trottoir ». Voilà les mots que j’ai pu entendre depuis mon appartement. Mais que font-ils ces chers voisins pour pimenter leur vie sexuelle ? Il existe tellement d’antidotes à la monotonie d’une vie de couple. Certains vont pratiquer l’échange, d’autres la violence, mais le trampling reste la méthode à la mode. Les partouzes de trampling trouvent leurs origines à la Mecque, où de nombreux pratiquants si sont souvent retrouvés afin de se marcher dessus. Tellement de plaisir y fut distribué, que par centaines ils ne purent contenir leur bonheur et mirent fin à leur jour.

Le missionnaire, me dites vous, reste encore le plus sur moyen de procurer à sa partenaire tout le bonheur qu’elle recherche. Que nenni, remplacer ce difficile ouvrage par deux petites sandalettes, ajustées les correctement à vos pieds et vous deviendrez une usine à plaisir.

« Marche mon enfant, c’est le plus sur chemin pour trouver ta voix ». Moine tibétain an 7 du renouveau

Publicités
Cet article a été publié dans Billet d'humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s