La famille ou le respect de ses gênes


Quel plus bel hommage à ses parents que d’aimer ses frères et sœurs ? C’est certainement la question que doivent se poser les parents de la petite Rachida. Et pourtant, ils ont dépassé la trentaine et se chamaillent encore.

Accuser sa propre sœur de tous ces défauts, c’est un peu reconnaître les lacunes de l’éducation parentale. Il n’en fallait pas tant pour que je monte au créneau. Cela m’inspire une « citation du jour » que l’école Choron ne pourrait renier :

« Une sœur, c’est comme un cheval, il ne faut jamais lui tourner le dos ».

Publicités
Cet article a été publié dans Billet d'humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s